• Mrs Martinez

Mon processus d'achat




Chez Blanc, Rte de Champ de Croix, 1723 Matran


Produits artisanaux, Chez Blanc



Vous êtes nombreux à m'envoyer des messages pour me demander comment je m'y prends pour m'organiser avec mon budget, mes courses et ma grande famille. Cuisiner plusieurs fois par jours, tous les jours, ça demande une certaine organisation...

Je sais que ce sujet vous intéresse particulièrement et je n'ai encore jamais pris le temps de vous écrire un article dessus.


Comme vous le savez, j'affectionne tout particulièrement les produits et les artisans régionaux. Alors, lorsque Fribourg Région et Terroir Fribourg m'ont demandé si je pouvais écrire cet article en collaboration avec eux, j'ai sauté sur l'occasion.


Qui plus est, l'automne est la saison parfaite pour se rendre chez les artisans puisqu'elle est sans conteste l'une des saisons les plus gourmandes. C'est à cette période, après les récoltes, que l'on retrouve le plus de produits artisanaux qui mettent en valeur nos traditions et notre cher terroir. Bien sûr, il y a notre belle et copieuse fête de la Bénichon mais après, la saison de l'automne nous invite à jouer les prolongations et à savourer les délices que nous concoctent nos artisans. De quoi plonger dans nos traditions !




Jambon de la Borne, Chez Blanc à Matran



Cet article n'aura pas pour but de vous faire abandonner vos achats en supermarché. Ni de vous faire culpabiliser à chaque fois que vous franchissez la porte d'un grand magasin. J'y vais aussi régulièrement pour faire le plein. Effectivement en toute honnêteté, je n'ai pas forcément le budget, ni toujours le temps, pour alimenter ma famille de 6 personnes, 7 avec notre jeune fille au pair, exclusivement avec des produits locaux et artisanaux.


Toutefois, j'aimerais vous prouver qu’il est possible de gagner du temps dans votre processus d’achat et vous démontrer que c'est possible d'intégrer les petits commerces dans vos habitudes sans vous ruiner.


Je vais donc vous expliquer comment est-ce que je m’organise avant mes achats puis dans les magasins, mais encore les gestes que j’appliquent de retour à la maison.


Encore une fois, je vous présente ma façon de faire, je comprends qu'elle ne puisse pas correspondre à tout le monde et vraiment, ne culpabilisez pas si vous n'y arrivez pas pour x ou y raisons… Certaines semaines, j'ai aussi besoin de me faciliter la vie et c’est comme ça… Nous n’allons pas en faire toute une histoire !




Magasin proposant des produits certifié Terroir Fribourg, Régio-Garantie

Bref, passons aux choses sérieuses !


En tout premier lieu, je prends le temps, chaque semaine de faire le point sur ce qu’il me reste dans mon frigo, mes placards et mon congélateur. Je note sur une petite feuille, les produits que je dois consommer rapidement et puisque j’achète beaucoup en gros, notamment la viande que je prends en partie directement chez les producteurs, je regarde quelle pièce je vais devoir dégeler en avance. L’idéal est d’avoir un inventaire de votre congélateur afin de ne pas avoir à farfouiller pendant des heures. Une petite liste avec le détail des morceaux, quantité, date de congélation est idéale. Personnellement, je trace sur ma liste chaque morceau que je sors du congélateur et puisque j’achète 1 ou 2x par année en gros seulement, je ne passe pas mon temps à refaire ma liste.




Une fois que l’inventaire du « qu’est-ce qu’il faut manger rapidement » est fait, je note également les produits qui manquent ou qui sont presque vide.


Je m’assieds ensuite à mon bureau et je prends le temps de planifier les menus de la semaine. Pas de miracle, la planification est la clef ! Elle m’évite de jeter des aliments. J’achète également moins puisque je sais exactement quel produit va être mangé à quel moment. Du coup, je ne suis pas tentée d’acheter trop puisque je sais que ce qui n’est pas sur ma liste risque d’être jeté…


Petites astuces, lorsque vous dressez vos menus de la semaine, laissez une ou deux plages vides pour manger d’éventuels restes. Si vous n’avez pas de restes, vous pourrez toujours improviser un repas simple avec des pâtes ou autres choses. Pour ma part, j’ai toujours quelques poissons en boîtes, des légumineuses ou légumes surgelés en stock pour ce genre de cas. Prévoyez les repas incluant des denrées qui périssent vite, rapidement après vos achats (les épinards avant les choux par exemple). Pensez à prendre en compte votre planning (pas de cuisson longue quand on doit aller chercher n°1 à son cours de piano ou qu’on a rendez-vous chez le dentiste avec n°2). Pour ma part, je regarde également la météo de la semaine, parce que je n’aurai pas forcément envie d’une salade fraîche par -10°C ni d’une soupe chaude par temps caniculaire.


Burger du Terroir fribourgeois, par Mrs Martinez cooks





Lorsque je dresse mes menus de la semaine, je peux également prévoir des menus variés. J’ai une meilleure vision du nombre de repas qui incluent de la viande, des repas végétariens, du poissons etc… Pour ma part, j’essaie de diminuer notre consommation de viande et ainsi, je me rends plus facilement compte du nombre de menus en incluant. Je peux donc réduire en conséquence, prévoir différentes sources de féculents, de protéines etc.








Une fois que le planning est dressé, je fais ma liste. Je m’y prends en principe 2 jours avant mes courses. Le jour d’avant, je planifie de manger tous les légumes et autres denrées en date courte qu’il me reste, je téléphone aux artisans pour passer commande des produits spécifiques dont j’aurai besoin durant ma semaine, et je note dans mon planning un petit rappel pour savoir quand aller chercher quoi et quand je dois dégeler mes denrées surgelées. Si je prévois des plats longue cuisson ou des marinades, je me mets également un petit rappel.


Dans ma liste, je fais une colonne légumes, une colonne produits laitiers, une colonne viande et poisson et finalement la colonne épicerie dans laquelle je mets tous les produits de garde, pâtes, riz, produits ménagers, épices, huiles, vinaigre, etc... De cette façon, je gagne un temps précieux lorsque je suis dans les grandes surfaces, je sais exactement quoi acheter dans quel rayon. Je ne tourne pas en rond, je vais droit au but.


Une fois ma liste dressée, je regarde ce que je vais aller acheter et où. Comme je le disais précédemment, pour les produits frais, je me rends au marché ou chez les artisans (boucherie, laiterie, fromagerie, producteurs, …). Je commence toujours mes achats par les commerces de proximités. C’est là que je prends en priorité les articles dont j’ai besoin et seulement après, je me rends en grande surface pour compléter.


La plupart de mes produits d’épicerie, je les achète en grande quantité et donc en supermarchés : les pâtes, le riz, les légumineuses, le sel, les huiles de cuisson, le vinaigre de table,… Ainsi, j’ai toujours du stock. Je profite des actions et j’économise ainsi de l’argent.





Mais c’est bien chez les artisans que je prends la plupart des produits spécifiques : les bons vinaigres, les huiles pour aromatiser les plats, les pâtes artisanales que l’on consomme occasionnellement, les moutardes spéciales, les produits du terroir, saucissons, pâtés, pain, confitures, sauces, … Ce genre de produits, c’est vraiment chez les artisans que je souhaite les prendre. Une moutarde de la Bénichon ou un bricelet sont bien meilleurs fabriqués par un artisan. De plus, ils ont souvent chacun leur recette et leur savoir-faire ce qui rend chaque produit différent les uns des autres ! Quelle chance de pouvoir varier et découvrir toutes ces saveurs !




Chez Blanc, Rte de Champ de Croix, 1723 Matran


J’apprécie également le service que je retrouve dans ces petites boutiques. On peut commander les produits dont on a besoin, on peut discuter et demander des conseils sur les cuissons, le mode de consommation, la provenance, etc... Chez un artisan, Nous ne sommes pas forcés de prendre ce qu’on nous propose déjà coupé sous-vide dans une barquette. On peut demander des tranches de jambon généreuses ou au contraire très fines. On peut prendre un gros morceaux ou demander de nous hacher, couper, trancher, vider, … Encore et toujours une possibilité de varier les saveurs et son alimentation ! Vous pouvez même apporter vos contenants pour limiter les déchets…





Passons maintenant aux gestes qui vous feront gagner du temps une fois rentré à la maison.

Lorsque je rentre à la maison, je lave tous les fruits, je lave les légumes, je coupe et je râpe tous ce que je peux et je stock dans des boîtes au frais. Ainsi, pas besoin de laver ma salade ou de râper mon chou à chaque repas. Ce temps gagné me permet de ne pas être découragée tous les jours lorsqu’il faut cuisiner un légume.



Voilà, je pense que je vous ai bien exposé ici mon processus d’achat qui me permet de gagner du temps et de mieux gérer mon budget. J’ai mis en place ces astuces afin de continuer à me rendre dans les commerces de proximité et à mener ma vie gourmande malgré mon planning et ma vie très chargée.








Je vous en avais déjà un peu parlé l’autre jour lorsque j’ai fait mes courses Chez Blanc à Matran pour mes burgers du terroir fribourgeois. Dans cette boutique, j’y ai trouvé des gens passionnés qui vendent de produits locaux, certifiés Terroir Fribourg. On y trouve un peu de tout, des poires à Botzi AOP, les bricelets singinois, du fromage tel que le traditionnel Gruyère AOP et Vacherin AOP mais aussi notre délicieux bleu de Fribourg, du jambon de la Borne que j’ai demandé en tranches généreuses, différentes sortes de moutardes, sauces et bien sûr, une multitude de produits régionaux à découvrir. J’y ai passé un peu de temps à flâner, à me laisser inspirer par tous ces produits qui ont éveillé ma curiosité. Je n’étais pas pressée car j’avais commandé mes petites cuchaules AOP chez mon boulanger et je savais que je n’aurais pas à courir les magasins à la recherche de ces petits pains traditionnels puisque mon artisan les gardait pour moi.







Je suis retournée quelques fois dans la boutique, j’y aime l’ambiance chaleureuse et puisqu’il y a le petit bistrot à côté où l’on peut se régaler de plats fribourgeois, j’ai même pris le temps de boire un café après mes achats. Un chouette endroit pour découvrir la cuisine du Terroir, les petits produits régionaux à déguster chez soi ou à offrir à d’autres.

Bref, vous aurez compris, il y a beaucoup d’avantages à se fournir chez les artisans, cette semaine je me suis rendue Chez Blanc mais il y a d’autres boutiques et beaucoup d’artisans à découvrir dans notre région. Il y en a énormément qui gagnent à être connu et où l’on devrait prendre le temps de s’arrêter.




Je vous recommande de consulter les sites de Terroir Fribourg et Fribourg Région. Vous y trouverez beaucoup de recettes inspirantes et de lieux à visiter pour découvrir ou redécouvrir notre région. En suivant ce lien, vous trouverez de chouettes idées spécialement pour l’automne.



J’espère vous avoir donné un peu envie de franchir la porte d’une de ces boutiques et de les inclure dans votre quotidien.


Bonne découverte ou redécouverte et surtout bon appétit!






573 vues1 commentaire